Le Jardin du Luxembourg

Le Jardin du Luxembourg

Incontournable

Mes chers lecteurs,

Je tiens à partager avec vous aujourd’hui un lieu que j’apprécie tout particulièrement, le Jardin du Luxembourg.

C’est un parc unique à mes yeux, d’une beauté incomparable. A chaque saison, il apparaît différemment mais là où il est le plus beau, selon moi, c’est en automne.

A cette période le Jardin est désert, hormis les habitués, on y croise peu de monde. Le sol est couvert de feuilles mortes et les couleurs de l’Automne sont au rendez-vous.

Le parc nous révèle alors une beauté unique avec ses couleurs chatoyantes et des dégradés de rouge et de jaune.

Situé dans le 6ème arrondissement de Paris, entre le quartier latin, Saint Germain des Prés et Montparnasse, le Jardin du Luxembourg a été créé à l’initiative de la reine Marie de Médicis en 1612.

Il compte aujourd’hui 106 statues disséminées à travers le parc, la monumentale fontaine de Médicis, l’orangerie et le pavillon Davioud.

Ce Jardin me procure à chaque fois une bouffée d’air frais. Il est idéal à toutes les saisons. C’est un magnifique poumon de nature et de fleurs en plein Paris.

Tous les parcs de Paris sont beaux mais le Jardin du Luxembourg est particulier, il y règne un certain calme.

C’est un voyage hors du temps qui s’offre à moi lorsque je m’y rends. Une végétation splendide aux beaux jours, des magnifiques perspectives, c’est un lieu chargé d’histoires qui inspira les plus grands artistes.

Souvenirs Heureux

J’ai vécu des moments de joie et de bonheur dans le parc du Luxembourg. Lorsque j’étais enfant, nous nous rendions régulièrement dans le parc. Les pelouses étaient un endroit idéal pour faire un pique-nique en famille.

De nombreuses attractions s’offraient à moi, des balançoires vertigineuses, les manèges traditionnels en bois, le spectacle de marionnettes mais surtout les voiliers du bassin Luco.

Je garde un souvenir exceptionnel de ces petits bateaux de bois peints et vernis que je faisais voguer à l’aide d’un simple bâton.

Savez-vous, mes chers lecteurs, que cette pratique dure depuis plus de quatre-vingts ans ? En 1927, Clément Paudeau rêve du grand large. Il met à profit sa passion en fabriquant des modèles réduits en bois, aux voiles cousues main par sa femme. Le couple a alors l’idée de les louer au Jardin du Luxembourg. Les bateaux sont toujours ceux de l’époque de Clément Paudeau, seuls quelques voiliers ont été remplacés !

Dans ce parc, j’ai également de nombreux souvenirs avec Elena. Il y règne une atmosphère propice aux amoureux. Les fleurs, les fontaines, les petits endroits à l’abri des regards.

La fontaine Médicis et ses drapés de lierre est l’un des endroits les plus romantiques de Paris. Autrefois appelé la grotte de Médicis, la fontaine de Médicis fut commandé en 1630 à l’ingénieur Florentin Thomas Francine par Marie de Médicis, alors veuve d’Henri IV. Lassée alors des intrigues du palais du Louvre et nostalgique de l’Italie, elle voulait retrouver l’atmosphère des nymphées et fontaines présentes dans les Jardins de Boboli à Florence.

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous transmets aujourd’hui ces vers tirés d’un poème d’Erich Kästner : « Ce parc se trouve tout près du paradis. Et les fleurs fleurissent comme si on leur avait dit ».

A très vite !